Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 00:01

Elle est la reine des parterres Méditerranéens, plantée en quantités hallucinantes et à tout bout de champs, c’est l’Agapanthe du pauvre, la vivace sans soucis et qui fleurit, j’ai nommé: la délicieuse Tulbaghia violacea

 

Quand je l’ai croisée pour la première fois il y a quelques années déjà, elle était plus discrète, moins connue et surtout bien moins répandue. Je ne la connaissais donc pas encore. Je l’ai découverte près d’un lavoir dans un petit village Varois, au beau milieu d'une plate-bande qu’elle partageait avec des Agapanthes. J’ai donc d’abord vu un ‘ensemble’ de fleurs bleu-mauves, supporté par un grand nombre de feuilles bien vertes, plus ou moins larges. Attiré par cette profusion de fleurs, j’ai rapidement distingué deux espèces de plantes: une que je connaissais, l’autre pas.

 

Cette deuxième était notre Tulbaghia. Je l’ai prise en photos sous toutes les coutures, l’ai touchée, ai pris le temps de l’apprécier et me suis mis en tête de la trouver. Il ne m’a finalement pas fallu très longtemps pour mettre la main dessus: le sujet acheté n’était pas d’une grande fraîcheur mais, après plantation et quelques généreux arrosages, celui-ci s’est rapidement mis à fleurir et à gagner en épaisseur…

Ma seule erreur: n’acheter qu’un seul pied. En effet, le végétal prend toute son ampleur quand il est planté en quantité (à moins que le spécimen ne soit mêlé à d’autres végétaux types sauges, graminées & autres vivaces de votre choix)

Ci-dessous: détail des feuilles de Tulbaghia lors d'un arrosage...

 

Tulbaghia violacea feuilles - Silvère Doumayrou

 

Tulbaghia violacea est en fait une bulbeuse originaire d’Afrique du Sud. Elle a donc fait un grand voyage avant de nous ‘coloniser’. Malgré ses origines subtropicales, celle-ci est particulièrement résistante au froid puisqu’il faudra des gels de l’ordre de -15°c pour la condamner (même si dès -5°c son feuillage en prendra un coup...)

On pourra ainsi imaginer de l’installer ailleurs qu’uniquement sur le pourtour Méditerranéen, quitte à pailler un peu son pied avant l’hiver. Dans les régions tempérées elle se comportera comme une vivace, en perdant ses feuilles à mesure que les températures baisseront. Sous des climats plus doux elle sera persistante, aussi gardera-t-elle son feuillage en hiver avant d’entamer une nouvelle cession de floraison et ce, pendant tout l’été.

C’est d’ailleurs l’une de ses grandes qualités, outre sa facilité d’adaptation et sa grande résistance à la chaleur: c’est cette incroyable capacité à fleurir encore & encore, depuis la fin du printemps et jusqu'au début de l’automne, qui continue de m'étonner... 

Elle produit effectivement une grande quantité de petites fleurs mauves à violettes (d’où son prénom), portées par de longues & fines hampes qui se hissent bien au-dessus de son feuillage...

 

En le froissant à peine, il se dégage très vite une odeur d’ail ou d’oignon et c’est normal: la plante fait partie de la famille des Alliacées (donc de l’ail), son nom commun étant ‘Ail perpétuel’. Comme pour ses cousins, elle appréciera d’être installée dans un sol profond, correctement amendé, régulièrement arrosé (pour optimiser sa floraison) et, plein soleil, évidemment! (notez toutefois qu’elle se contentera d'une exposition mi-ombre dans les régions les plus ensoleillées)

Pour la multiplier, vous pourrez certes diviser le pied s’il est bien formé, en prélevant quelques bulbilles au printemps. Mais l’expansion du Tulbaghia n’est cependant pas très farouche, aussi je crois qu’il sera plus raisonnable, pour le voir coloniser votre jardin dans les meilleurs délais, d’accepter de vous procurer quelques nouveaux pieds.

Alors, je ne sais pas pour vous, mais moi c’est un végétal que j’ai adopté depuis un paquet d’années déjà et qui n’arrive pas à me lasser. Seul bémol: on trouve bien plus facilement Tulbaghia violacea dans le Sud de la France qu'au Nord de la Loire et, à mon avis, c’est une grosse erreur!...

 

Photo ci-dessous: détail de la fleur de Tulbaghia violacea, capturée l'été dernier dans mon petit jardin près de Toulon, dans le Var...

 

Tulbaghia violacea fleur - Silvère Doumayrou

 

(Pour clore cet article & en guise d''habillage musical' - pour ceux qui le souhaitent -  je vous propose une délicieuse chanson de Beirut - Nantes - vu il y a 15 jours au festival 'I Love Green' (au Parc de Bagatelle à Paris))

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Bulbeuses
commenter cet article

commentaires

Les jardins des contes 30/04/2017 18:32

On vient de m'offrir un plant de tulbaghia , et ne connaissant pas , je viens de la découvrir sur ce blog , ça a l'air magnifique et trés intéressant sur le plan culinaire ! On va tester dans nos jardins partagés ! Merci pour ttes ces infos !

Les Jardins d’Arquennes 03/01/2014 10:07

Merci pour ces infos précieuses et ce blog intéressant. C'est avec plaisir que je le consulte régulièrement.

Silvère 31/01/2014 22:09



Je vous remercie très sincèrement pour votre comentaire et suis content de constater que mon travail puisse encore servir à quelques passionnés!...


Au plaisir de vous lire,


Silvère



Jacquie 09/11/2012 11:11

Bonjour Sylvére,

J'ai moi aussi craqué pour Tulbaghia Violacea... Tout d'abord je l 'ai vue à profusion du côté de Santa Clara sans savoir ce que c'était , puis je l'ai trouvée à Béziers et j'ai pu lui donner un
nom , j'ai installé ma potée dans une belle et grande poterie où elle a fleuri généreusement, mais le dernier hiver lui a été fatal hélas.. Et puis, oh surprise je la retrouve tout près de chez moi
et là je vais faire en sorte de ne pas la perdre à nouveau ....bon, c'est vrai, il faut juste l'admirer car son odeur d'ail est tenace sur les doigts, mais on lui pardonne elle est tellement belle
!
Bonne journée
jacquie

Silvère 11/11/2012 20:37



Bah oui Jacquie: des défauts & des qualités, comme nous, simples 'bipèdes relevés'!...


Il faut retenter l'expérience car, une fois que la plante est bien installée, on n'a plus qu'à se délecter de sa floraison aussi simple que généreuse...


A bientôt,


Silvère



Akiko Fukata 14/10/2012 17:56

Bonjour Silvère,
Toujours bien expliquer avec ta charme d'écriture et belles photos prise par les angles les plus belle pour les plantes.....
Tu es fort!!

Est ce que ce ''Tulbaghia violacea'' comestible?

car on m'a fait gouter ce pétales ce printemps à Grenoble et ça ressemble!
Goût d'ail,,,,

Oui, je connais que on peux manger les tiges, n'est ce pas?
Ou peu être c'est son cousine ou cousin?

Je t'embrasse.

Silvère 11/11/2012 20:29



Merci Akiko pour ton commentaire!


J'y réponds très tardivement (et j'en suis désolé), mais je suis très pris par mon travail... 


Pour te répondre, je ne sais pas si ce sont des fleurs de Tulbaghia violacea que tu as goutées à Grenoble, mais cela est bien possible car, compte tenu de sa famille, nous pouvons
considérer qu'elle est 'comestible'...


Tu es toujours en France?


Je te souhaite une bonne soirée,


Silvère



Miliezebomb 04/10/2012 22:48

Pas de problème d'autorité, je voulais un conseil, je l'ai donc merci beaucoup ^^ Je veux que si jamais je la trouve celle là, elle soit bien chez moi, alors par la jardinière elle ne passera pas
(c'est pour la rime). MERCI!!!

Silvère 04/10/2012 22:52



;-)



La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie