Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 00:01

Juste quelques photos, quelques images, un peu de formes & de couleurs... 


Je n'ai pas plus le temps de poster des photos que d'écrire des articles sur les 'exotiques' en cette fin d'été mais, force est de constater, que je suis incapable de rompre définitivement le lien.

Tout cela me manque beaucoup et je compte bien y remédier dès que je le pourrai même si j'ai désormais des responsabilités professionnelles autant que personnelles qui m'en empêchent.


Aussi je vous propose une fois de plus ci-desous quelques photos de végétaux que j'affectionne particulièrement, lesquelles n'ont pas encore eu le loisir de rencontrer un public...

 

Ci-dessous et par ordre d'apparition à l'écran: Nelumbo nucifera (infrutescence), Passiflora sp., Nephrolepsis (détail), Agave victoria reginae, Hedichium rubrum, Cyperus papyrus, Protéacées sp.


 

Lotus (infrutescence)


Passiflora sp.


Néphrolepsis (détail)


Agave Victoria reginae (détail)


Hedichium rubrum


Cyperus papyrus-copie-1


Protéacées sp.


Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 00:01

Eh oui, même si j'ai décidé de ne plus écrire sur les 'exotiques', je voulais vous faire partager une fois encore quelques photos des végétaux que j'affectionne tout particulièrement, celles-ci étant injustement restées dans mes archives depuis leur prise de vue...

Voyant que le printemps se fait terriblement attendre et histoire de mettre un peu de soleil & de couleurs dans ce quotidien morose (partout en France!), je joins à ces quelques lignes les photos de végétaux prises l'été dernier sur la Côte d'Azur.

 

Vous y découvrirez notamment un Alluaudia procera, des inflorescences de Musella lasiocarpa & de Caesalpinia gilliesii dans les serres de Julien Mallet (Hyères-les-Palmiers), un Brugmansia en fleurs dans les ruelles de St. Paul de Vence, un trop rare Pinus patula (Jardin Botanique de Nice), ainsi qu'un Crassula & un Bégonia bien 'exotiques' capturés dans les serres du Parc Phoenix, à Nice également.

 

Il me reste autant de photos que de choses à dire ou à partager sur ce vaste sujet que sont les 'exotiques'. Faute de temps, je publierai toutefois quelques-unes de ces photos 'orphelines d'articles' dès que j'en aurai le loisir autant que je continuerai de répondre à vos questions sur les sujets abordés dans ce site.


 

Alluaudia procera


Begonia sp.


Caesalpinia gilliesii


Brugmansia sp.


Musella lasiocarpa


Crassulaceae sp.


Pinus patula


Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 00:01

Cela fait un bon moment maintenant que je n'ai pas posté de nouvel article sur La Pépinière. La raison: des obligations professionnelles & personnelles grandissantes, lesquelles ne me permettent plus d'écrire comme je l'ai fait pendant près de six ans. 

 

Avant de tirer définitivement ma révérence, j'ai néanmoins encore quelques pépites & autres douceurs à vous faire partager (fruits de mes dernières 'récoltes estivales'...)

Aussi je posterai ci-dessous et probablement dans une prochaine publication, une partie des photos de mes derniers candidats à articles sur les 'exotiques'.

 

Il m'en reste encore quelques dizaines (si ce n'est plus!), ainsi ma sélection sera aussi aléatoire qu'arbitraire. Je serai cependant très heureux si elles rencontrent les lecteurs de 'La Pépinière' et que, pour une dernière fois, elles vous donnent envie de les adopter...

 

Pour les raisons décrites précédemment, les délais de réponses aux courriers qui m'ont été envoyés sur contactpepiniere@yahoo.fr ont été rallongés et je le regrette. Quoi qu'il en soit, je répond toujours à tout le monde... 


Sachez que j'ai pris un plaisir immense à vous parler de 'mes' végétaux, à partager quelques-unes de mes connaissances & autres découvertes végétales avec vous. Je profite d'ailleurs de ce post pour remercier tous ceux qui m'ont écris et/ou témoigné leur reconnaissance ou leur affection durant toutes ces années: j'y ai été très sensible et ai beaucoup apprécié ces échanges. Un grand merci à tous!...

 

Je continuerai à poster mes 'avant-après' et autres articles plus 'généralistes' sur La Pépinière 2 en lien ci-contre (paysagisme & co), jusqu'à ce que mon site 'silveredoumayrou.com', soit enfin mis en ligne - il est prêt depuis un moment déjà, mais je n'ai pas encore eu le temps de le finaliser...

 

Ainsi vous trouverez ci-dessous (et par ordre d'apparition à l'écran), les photos de Furcraea bedinghausii, Eichhornia crassipes, Pelargonium graveolens, Plumeria sp., Arbutus andrachne, Yucca sp. et Eucalyptus gunni.

 

(d'autres photos à suivre dans un prochain post...)


 

Furcraea bedinghausii

 

Eichhornia crassipes

 

Pelargonium graveolens

 

Plumeria sp.

 

Arbutus andrachne

 

Yucca sp.

 

Tronc Eucalyptus gunni


Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 00:01

J'ai vu cet été des jardins, des pépinières, de nombreux végétaux, connus ou nouveaux, des paysages variés, depuis la mer et jusque dans les terres, j'ai vu des villages hauts perchés et une côte encore sauvage, à certains endroits. J'ai vu du monde aussi, des routes très fréquentées et des plages bondées, parfois: quand le béton prend le pas sur le végétal, il est tant de tirer sa révérence et de regagner la campagne…

 

A Menton et ses alentours, il n’est rien de tel que le Val Rhameh si on n'y est jamais allé. Un petit crochet par le jardin de Serre de la Madone sera également une bonne idée. Voici deux endroits que je connais bien et que je vous invite à parcourir si vous ne les connaissez pas encore. J'ai par contre été un peu déçu par celui de la Villa Hanbury (que je découvrais), comme on peut l'être par le Domaine du Rayol (voir articles publiés ou à venir), jardins malheureusement trop peu entretenus. J'ai également découvert le Parc Phoenix à Nice que je pourrais recommander pour ses serres tropicales plutôt paysagées & très soignées. Le Jardin Botanique mérite aussi son petit détour, notamment cette année pour ses Furcrea en pleine fructification.

Non loin de là, le Jardin Exotique de Monaco est un incontournable pour les passionnés de succulentes & autres cactées. A quelques kilomètres seulement et à voir absolument: le Jardin Exotique d’Eze (sur lequel j'ai déjà écris), pas seulement pour ses végétaux, mais aussi pour la vue qu’il offre sur le village & sur la baie.

A Antibes, la Villa Thuret reste un point de passage obligé et à Hyères, même si le Jardin Olbius Riquet est un lieu à découvrir, il n'y a pas de plus bel endroit pour moi que le Clos St. Bernard (et la Voie Olbia!…)

 

Je n'ai cependant pas pu visiter tous les jardins que j’aurais voulu faute de temps ou parce que quelques-uns d'entre-eux ne se visitent que certains jours (comme la Villa des Cèdres, la Villa Maria Serena, le Jardin Ephrussi de Rothschild et j'en passe), mais entre Menton & Toulon la route est bordée de centaines de pépinières et autres jardinieries, lesquelles sont autant de raisons de s’arrêter pour trouver la perle rare ou simplement pour le plaisir…

(Ci-dessous, détail d'Haworthia en culture chez Kuentz, à Fréjus - Var)

 

Culture d'Haworthia chez Kuentz - Silvère Doumayrou

 

Plus j’arpente les jardins plus il m’est difficile de trouver des végétaux que je ne connais pas ou sur lesquels je n’ai pas déjà écris (même s’il me reste encore des centaines de plantes à cultiver ou à comprendre), heureusement j’en découvre chaque été de nouveaux chez les petits producteurs spécialisés.

Dans le même temps, je m’intéresse de plus en plus à la façon de paysager ces jardins, de mettre en harmonie cette palette de végétaux que j’aime et que j’étudie depuis plus de 20 ans, que je commence à bien connaître, que je découvre encore ou cultive un peu plus chaque année. Sans prétention aucune, j’ai maintenant très envie de me balader dans un jardin que j’aurais créé…

Aussi je crois que je posterai cette année probablement quelques-uns de mes derniers articles sur les ‘exotiques’ avant de m’atteler à une nouvelle tâche d’écriture certainement, d'autant plus qu'il me reste une quantité inouïe de jardins 'exotiques' ou non à parcourir ailleurs France  (et je précise que je tiendrai compte des avis des lecteurs en réponse à mon post d’avant les vacances, en mettant davantage de photos pour accompagner mes articles à chaque fois que cela sera possible)

 

Tous les jardins cités précédemment méritent évidemment que l’on s’y intéresse et qu’on les visite, ils sont source d’apprentissage autant que de plaisirs immenses, mais le plus agréable des jardins, où que l’on soit, est celui que l’on créé, celui que l’on invente, celui dont on a toujours rêvé. C’est celui que l’on construit année après année pendant toute une vie, avec ses connaissances & ses désirs. C’est celui qui nous apporte le plus de plaisir: le voir grandir, s’épanouir, s’améliorer toujours avant de nous porter & finalement nous combler.

Ce jardin est celui qui est ‘sien’, celui que l’on connaît par cœur, jusque dans ses moindres recoins, c’est celui qui nous est propre, n’en déplaise à certains…

Qu’il soit potager ou d’ornement, florifère ou très vert, c’est celui pour lequel on casse sa tirelire, celui qui occupe la plus grande partie de notre temps et au diable la vanité, l’exercice, à l’échelle d’une vie, n’a de sens que pour son propriétaire…

Semer, planter, organiser, amender, arroser, tailler sont quelques-uns des petits plaisirs du jardinier. Le regard que l’on porte enfin sur le travail accompli dépasse, pour moi et de loin, toutes les joies que la société moderne peut nous apporter…

 

Avant de vous quitter et d’ici le premier article de cette sixième saison d'écriture sur les 'exotiques', j’espère que vous avez tous passé d’excellentes vacances, que vous êtes armés pour attaquer cette nouvelle rentrée, que vous avez du végétal plein la tête et des désir de chlorophylle plus fort que jamais!!

 

Ci-dessous et pour habiller ces quelques lignes, je vous propose une photo qui fait juste du bien aux yeux, celle d’un détail des feuilles d’un Agave americana en pleine fructification, laquelle est le bouquet final de sa courte vie, 20 ans environ...

 

Feuilles Agave americana - Silvère Doumayrou

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 00:01

Nous sommes maintenant tout proche de la période de l'année que tout le monde attend avec la plus grande impatience: celle où l'on peut quitter la capitale pour de verts pâturages (ou des horizons plus lointains pour certains), celle où l'on break enfin de notre quotidien, où les grasses matinées remplacent les réveils précipités & le chant des oiseaux celui du métro... 

 

Sur La Pépinière, depuis août 2007, ce sont depuis 5 ans maintenant près de 200 articles postés sur des végétaux dits 'exotiques' et, pour la plupart, acclimatables à la région parisienne. Ce sont également plus de 270 000 'visiteurs uniques' qui se sont baladés sur le site et près de 510 000 pages vues (articles & photos confondus), dont 15 500 pendant le seul mois d'avril de cette année: pas trop mal pour un blog spécialisé sur les végétaux.

Aussi, avant d'entamer l'été et de vous préparer de nouveaux articles sur ces plantes que nous affectionnons tout particulièrement, je voulais vous consulter sur ce travail d'écriture...

 

En effet, outre le succès que rencontre le site (autant que 'La Pépinière 2' - Blog dédié au paysagisme en lien ci-contre), je souhaitais avoir votre avis.

Vous, fidèles lecteurs de La Pépinière, autant que ceux de passage, je voulais non seulement vous remercier mais également vous demander quelles sont vos attentes en matière de publication. Je ne vous parle pas du style (je serais bien incapable d'écrire autrement qu'avec passion, et humour parfois, comme j'ai coutume de le faire depuis 5 ans maintenant!) non, je vous interpelle davantage sur le contenu proposé...

Plus de photos? Des idées de sujets que je n'ai pas traités? Des conseils précis ou particuliers? Des lieux ou des jardins dont je n'ai jamais parlé et que sais-je encore?... 

Ce site est le votre et cette activité n'a de raison d'être que si elle rencontre un public, et ce public c'est vous! Tout ce travail de recherche, de prises de vues, d'écriture puis de publication n'a de sens que s'il est vu, s'il rencontre un lecteur... 

 

J'ai expérimenté, il y a quelques semaines, la diffusion de publicités sur mes deux Blogs: La Pépinière & La Pépinière 2. Il s'agissait-là d'un essai: je ne voulais pas que la lecture de mes articles soit gênée par ces publicités mais, s'il y avait, par ce biais, un moyen de rétribuer financièrement ce travail d'écriture, je l'aurais accepté.

Sauf que voilà, je n'ai récupéré en 5 jours (sur mes deux sites) qu'à peine 1€ de 'droits d'auteur', somme que j'ai évidemment & gracieusement laissée à OverBlog - que je remercie toutefois de m'héberger gratuitement depuis 5 ans maintenant.

Aussi j'ai définitivement décidé que le jeu n'en valait pas la chandelle et que je ne perturberai pas la lecture de mes articles par des publicités inadaptées à mon contenu et pour de si petites sommes.


Mes articles restent cependant toujours 'libres à l'édition', aussi (et c'est mon rêve le plus ultime autant qu'un objectif pour l'année à venir), j'espère que ceux-ci trouverons, courant 2012-2013, un oeil ou une oreille dignes de ce nom pour leur permettre d'être édités en presse 'papier'...

 

Nous ne sommes maintenant plus qu'à quelques jours de ce que l'on appelle les 'Grandes Vacances', je vais partir quelques semaines dans le Sud de la France à la pêche aux végétaux, aux photos, aux sujets nouveaux afin de vous proposer, cette année encore, des articles sur quelques-unes des plantes qui nous fascinent vraiment. 

Je vais fouler jardins & pépinières à la recherche du moindre végétal sur lequel je n'ai pas encore écrit, aussi, et dans l'attente de la rentrée (le plus tard possible!), je vous donne rendez-vous tout début septembre pour une nouvelle cession de publication d'articles sur les 'exotiques'.

En espérant que vous avez un solide projet de vacances dans un endroit où il fait beau & chaud (surtout si vous êtes parisien!), je vous souhaite à tous de très très bonnes vacances et surtout: faites le plein de soleil, de découvertes et de photos!!

 

Ci-dessous et pour illustrer ces quelques lignes, je vous propose la photo d'une délicieuse boite aux lettres 'fait maison', immortalisée dans le vieux Hyères, l'été dernier... J'attend vos commentaires!!

 

La Pépinière - Boite à idées - Silvère Doumayrou


Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 00:01

Bah oui, quand on arrive dans le Sud de la France sous la neige un 10 février et que cela fait déjà plus de 10 jours qu’il gèle, on se dit qu’il se passe malheureusement quelque chose d‘exceptionnel. En Sibérie Occidentale (comprenez autour de la Capitale), on est habitué à supporter de telles gelées ou tout du moins on n’est pas foncièrement surpris mais là, cet hiver en particulier, on se dit qu’on assiste à un événement climatique assez hors norme et nous pourrons bientôt dire: je me souviens de l’hiver 2012, j’en étais !...

Effectivement, cet hiver a commencé sous le signe de la douceur, une grande douceur plutôt inhabituelle pour la saison d’ailleurs, avec des 15°c à Paris mi-janvier. En l’espace de quelques jours nous sommes passés de températures 10 degrés au-dessus des ’normes de saison’ à 10 degrés en dessous! Pour les végétaux, cela représente un différentiel de 20°c: imaginez seulement la sève qui commence à monter, les bourgeons se former, le sol de se réchauffer…Mais c’était sans compter sur ce flux Arctique qui a nous apporté des températures glaciales en provenance directe du Pôle Nord!...

Si je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, vous penserez évidemment & immédiatement à l’hiver 85-86. Eh bien, c’est pire: nos végétaux, ‘exotiques’ ou non, n’ont pas eu le temps cette année de se préparer à ces grands froids. Les gels ont été aussi intenses que soudains et particulièrement prolongés. Pas de dégel du sol pendant près de trois semaines pour une bonne moitié de la France. Si ce n’est pas du ‘jamais vu’, c’est du ‘rarement vu’!

Autour de Saint Raphaël j’ai vu des palmiers frigorifiés, des Aloés congelés, des Yuccas décimés, des Eucalyptus brûlés par le froid, des Plumbago terrassés par le gel et je ne vous parle même pas des Lantanas
En effet, pour faire court et en résumé: un grand nombre de végétaux vont trépasser cette année partout en France, de Dunkerque à Menton, dans les jardins ou sur les balcons.

Je pense aux amateurs d‘’exotiques’ qui, comme moi en 2009 (et même cette année!), par manque de moyens ou de protections, vont perdre beaucoup. À ceux-là je leur dis qu’il faut par avance faire le deuil d’une partie de leurs plantes. Les dégâts ne se voient pas toujours aux premiers redoux mais, le plus souvent, en fin de printemps. Je pense aussi à tous les autres, mes copains ou mes clients, lesquels vont malheureusement constater les limites de certains de leurs végétaux face à un hiver inhabituel…

À cela il n’est malheureusement pas de remède si ce n’est d’accepter de repartir (presque) de zéro et de remplacer les végétaux qui n’auront pas supporté cet épisode hivernal peu courant. Dans quelques semaines, cet hiver ‘hors normes’ sera déjà oublié grâce à de nouvelles plantations, des températures ‘de saison’ et, bientôt, ne sera plus qu’un lointain souvenir… 

Pour illustrer ces quelques lignes je vous propose cette photo de cascades de glace qui prennent leur aise sur une petite route des Alpes Maritimes (à 40 kilomètres à peine au Nord de Nice!…) 

 

Cascades de glace Alpes Maritimes - Silvère Doumayrou

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 00:01

Tout au long de l'année on parle ici des 'exotiques'. Oui mais voilà, je ne vous propose chaque semaine qu'une piètre photo de ces plantes que nous affectionnons tant... C'était sans compter sur l'oeil aiguisé de Cédric Pollet: pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, c'est le Yan Arthus Bertrand de la photo d'écorces (même si, pour moi, il n'est pas besoin de le comparer!)

 

Cédric Pollet est photographe, mais aussi et surtout un botaniste-voyageur. En effet, dès qu'il en a l'occasion il saute dans un avion pour immortaliser les plus belles écorces aux quatre coins du monde. Ses connaissances & sa passion sont devenues un métier. Il est le seul à l'exercer et le fait avec beaucoup de talent...

Dans son premier ouvrage, Cédric nous explique et nous apprend les arbres & leurs écorces.

Il nous raconte un monde que l'on connaît peu ou pas. Au fil de son livre, on parcourt les 5 continents, l'oeil curieux, on y découvre combien la Nature peut parfois nous étonner, nous fasciner... Dans son deuxième ouvrage, très justement sous-titré 'une galerie d'art à ciel ouvert', il va plus loin encore, plus près de la matière: on se surprend parfois même à effleurer les pages de son bouquin du revers de la main comme pour mieux apprécier la finesse ou la texture des écorces qu'il nous offre...

 

Dans ce deuxième ouvrage, les troncs ou stipes de végétaux 'exotiques' ont la part belle: vous y verrez notamment de superbes photos de Palmiers, de Cycas, de Musa, de Dicksonia ou Cyathea, de Yuccas, d'Opuntia & autres monocotylédones type Gunnera, Kalanchoe, Dracaena, Nolina et j'en passe. Il sait mieux que quiconque magnifier les troncs & les écorces devant lesquelles nous passons parfois sans nous arrêter...

On est souvent fascinés par une floraison exceptionnelle ou l'envergure d'un feuillage, mais le tronc des végétaux est injustement oublié. Erreur: les écorces sont de véritables paysages, on ne sait parfois plus si nous évoluons à quelques centimètres de la matière ou à des kilomètres de la Terre...

 

Le dernier bouquin de Cédric Pollet ce sont 250 pages qui vous plongeront dans une galerie d'art contemporain créée depuis des millénaires, où les couleurs rivalisent avec la matière, le toucher avec les aspérités... L'oeil s'arrêtera volontiers sur la photo d'un Ceiba speciosa, d'un Calocedrus decurrens, d'un Arbutus x thuretiana ou d'un Acrocomia aculeata. Mais il est pratiquement vain de ne vouloir citer que 4 de ces 'pleines pages' alors que le livre en compte des dizaines!

Il est également difficile de parler d'un travail qui vous laisserait muet par tant de beauté et de singularité, mais je voulais tout de même faire une petite parenthèse sur le sujet. Juste quelques mots qui pourraient donner envie à certains de s'y pencher et, plus généralement, à l'homme de se rapprocher de son environnement...

 

Au risque de paraître dithyrambique dans ma critique, je tiens à rassurer tout un chacun en confirmant très officiellement dans ce post que je ne détiens aucune action chez Cédric Pollet Inc., mais je crois qu'il est nécessaire de parler très haut & fort des gens qui ont un véritable talent ou des rencontres qui nous ont simplement touchées...

Vous verrez un aperçu de son travail sur son site à l'adresse suivante: http://www.cedric-pollet.com/ ou en lien ci-contre.

 

Ci-dessous: détail d'un stipe de Ravenala madagascariensis par Cédric Pollet, photo que j'ai choisie pour son côté 'volcanique' que j'aime tant...

 

Ravenala madagascariensis Cédric Pollet

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 00:01

Ah, si vous saviez quelle chance vous avez, vous, les ‘gens du Sud’: 300 jours de soleil par an contre 300 de grisaille à Paris! Un sol où tout pousse du moment que vous le travaillez correctement, que vous l’amendez suffisamment et surtout dès que vous l’arrosez régulièrement…

On peut pratiquement tout planter, tout voir pousser, se laisser déborder par de délicieuses ‘exotiques’ quand ce ne sont pas des Méditerranéennes que nous n’aurions, chez nous, même pas en rêve! Là-bas, les mauvaises herbes sont de jeunes palmiers qui poussent à l’état spontané, des Oxalis, des Plumbago ou des Valérianes que l’on achèterait volontiers, des Lauriers roses que l’on voudrait bouturer...

Jamais très loin il y a la de la montagne, des îles et la mer. En y regardant de plus près, c’est tout un écosystème qui se déploie sous nos masques & tubas: un vrai jardin, quoi.

Il y a des végétaux (Posidonie), des Orties de mer, squattés ou parcourus par des limaces (Concombres de mer), escargots et Bigorneaux. En lieu et place des oiseaux: poissons, poulpes et autres étoiles de mer. Si l’on prend le temps, c’est absolument fascinant à observer et à analyser, voir toute cette chaîne alimentaire s’organiser, la biodiversité s’exprimer…

En ces jours de rentrée et si nous n'avons pas complètement rechargé nos batteries, il est encore tant de rêver car les bouchons sur le périphérique feront bientôt partie de notre quotidien. Le soleil emmagasiné sur notre peau donne à notre visage ce joli rictus qui va très vite s’estomper, dès que la nuit tombera plus tôt, que le ciel se chargera et que, bientôt, le froid remplacera le chaud…

Mais c’était sans compter sur les articles consacrés aux Méditerranéennes et autres ‘exotiques’ que je distillerai chaque semaine, tout au long de l’année.
Comme prévu, j'ai passé une partie de l'été à arpenter jardins & pépinières, à prendre des photos et découvrir de nouveaux végétaux. J'ai rencontré des gens passionnés, autant par les plantes que par leur métier. J'ai vu des paysages préservés de l'urbanisation galopante et ai consacré une bonne partie de mes soirées à écrire les articles de cette rentrée. J'aimerais pouvoir retranscrire toutes ces émotions, relater mes découvertes ou mes rencontres, aussi j'espère que les quelques textes que je pourrai poster ces prochaines semaines sauront satisfaire votre curiosité.

La France offre un panel de climats très variés mais j'aimerais parfois que nous habitions tous au bord de la Méditerranée. Le ciel souvent gris de Paris ne peut nous faire oublier combien de richesses la Capitale peut héberger, mais c'est sans comparaison à celles, non matérielles, que sont le végétal, l'humain ou les paysages et que nous pouvons croiser tout près de la mer...

 

Je vous donne donc rendez-vous dès vendredi prochain pour un modeste voyage dans ce beau pays qu'est le Sud de la France, à travers les végétaux ou lieux qui m'envoutent depuis 35 ans maintenant et qui ont su me séduire cet été encore...

 

En photo ci-dessous: la côte naturelle et très préservée du Sud de la Presqu'île de Giens (on aperçoit également Porquerolles sur la ligne d'horizon)

 

Cote Mediterranneene Silvere Doumayrou

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:01

 

Voilà, les vacances arrivent, l'esprit s'évade: il veut quitter la Capitale. La fête de la musique est passée en même temps que le solstice d'été, les minutes de soleil que l'on gagnait appartiennent maintenant au passé et les festivités du 14 juillet sont désormais consommées. On veut partir, s'aérer, remplacer le décor et la musique, bref: se changer les idées!

 

Je ne vais pas revenir sur les acquis de 1936 que l'on appelait les 'congés payés', je vais, moi aussi m'évader... Direction: le Sud, bien entendu! Cela ne parait peut-être pas, mais il y a encore de nombreux jardins que je ne connais pas, quantité de végétaux qu'il me faudra observer, acheter, bouturer, multiplier et faire pousser avant de vous en parler. Je m'étais dit que 'l'exotisme' avait ses limites et que je pourrais, comme tout un chacun, un jour m'en lasser. Problème: à chaque fois que j'y remet les pieds, je replonge. Mes yeux s'ouvrent plus grand, mes sens sont décuplés, mon intérêt se porte sur de nouvelles formes végétales, de nouvelles couleurs, des feuilles différentes, des fleurs étonnantes bref, avant de 'faire partager', j'ai encore beaucoup à découvrir et à apprendre!...

 

Il y a peu de chance que je reste enfermé devant la télé pour voir les étapes de montagne du Tour de France fin juillet ou autre manifestation sportive cet été. Non, quand je n'aurai pas les mains dans la terre, je serai sur les routes de campagne à écumer jardins, pépinières, petits producteurs & autres passionnés. Le but: découvrir de nouveaux végétaux, de nouveaux paysages, recharger ma banque d'émotions et d'images...


Aussi j'espère vous retrouver tous en septembre pour la 'Saison 5' de La Pépinière*, autant que sur La Pépinière 2*, mon autre blog consacré, lui, au paysagisme & au jardin. Pour ceux qui ne le suivent pas régulièrement ou qui ne le connaissent absolument pas, sachez que vous êtes très cordialement invités à vous y balader! Et puis, pour ceux qui auraient raté les derniers articles de ce deuxième site, sachez que vous pourrez désormais retrouver le book photos de quelques-unes de mes modestes réalisations en cliquant sur le lien suivant:

http://www.creabook.com/silvere-doumayrou

 

 

Je parlerai cette année encore des végétaux dits 'exotiques', mais aussi des nombreuses 'Médittéranéennes', classiques ou excentriques, que j'aurai rencontrées. Le temps passe, les années finissent par se succéder et je n'arrive toujours pas à me lasser. Au contraire, j'ai envie d'expérimenter, de tester, d'écrire & de décrire les émotions qu'ont suscité ces rencontres végétales, avant d'expliquer, toujours et non sans humour avec cet 'écrit-parlé', le pourquoi, le comment ou le 'qu'est-ce que c'est'...

D'ici à la rentrée, je vous souhaite donc à tous d'excellentes vacances, que vous partiez ou que vous restiez, que vous vous la couliez douce ou que vous travailliez, je vous souhaite simplement d'être heureux pendant ce court été...

 

En espérant que cela vous donnera envie de partir, je vous propose la photo ci-dessous, prise depuis le Clos Saint Bernard: une petite vue de Hyères-les-palmiers, un lieu que j'aime visiter avec le même plaisir chaque été...

 

Hyères-les-palmiers Silvère Doumayrou

*= Blogs sans pub, pour le confort de votre lecture...

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 00:01

Et ce ne sont pas les petites pluies tombées ces derniers jours qui vont qui vont inverser la tendance: plus que 2003 encore, 2011 est une année très sèche...

Non, la sécheresse ce n'est bon pour personne: les hommes, les animaux, les nappes phréatiques, les cultures et, d'une façon générale, pas bon pour nos plantes non plus! Jusque là je ne vous apprends rien, je le sais bien! Mais quand les précipitations font cruellement défaut il y a cependant tout un tas de choses que l'on peut faire pour y remédier...

Né en 1976, laissez-moi vous dire que je m'y connais plutôt bien en matière de sécheresse! C'est tout juste si je n'ai pas manqué d'eau cette année-là pour mes biberons!! Passons. Je ne bois plus de biberons et j'ai, depuis bien longtemps déjà, remplacé le lait par des boissons plus pétillantes ou euphorisantes!!

Alors voilà, il n'y a pas 36 solutions pour lutter contre la sécheresse (il y en a certainement bien plus!), aussi je vais vous en proposer 3 ou 4 afin d'éviter, le cas échéant, que vous ne perdiez (comme moi) quelques-uns de vos végétaux préférés.

En premier lieu, on pense immédiatement à l'installation d'un arrosage automatique. Certes. Mais celui-ci a un gros défaut: il fonctionne généralement sur le réseau de ville, cela a un coup et un impact évident sur le milieu naturel puisque cette eau y est soustraite (nappes phréatiques, sources ou barrages) Aussi je vous conseille, si vous habitez un pavillon, d'installer un récupérateur d'eaux de pluies (vous savez, cet or liquide, cadeau du ciel qui tombe parfois en abondance?!...)
Voilà une solution rarement esthétique (à moins de l'enterrer), mais aussi économique qu'écologique. Un professionnel pourra ensuite raccorder votre arrosage automatique à votre citerne mais, rassurez-vous, l'arrosage au seau marche également très bien!

Arroser c'est bien, mais éviter l'évaporation c'est encore mieux! Alors paillez les amis, à tout bout de champ et à tour de bras! Les parterres bien propres, bien retournés c'est du passé et c'est même criminel pour vos plantes! Utilisez tout ce que vous pourrez trouver: paille ou herbe sèche, feuilles, écorce, paillette de Lin, cartons, pouzzolane, etc. Le paillage n'empêche pas l'eau d'atteindre les racines des végétaux et évite à celle-ci de s'évaporer.

Notons au passage et juste pour information que près de 80% de l'eau utilisée pour l'irrigation des champs en France s'évapore! Oups...

 

En matière d'arrosage et toujours pour éviter que vos plantes ne souffrent de la sécheresse, il faut veiller à arroser moins souvent mais bien copieusement vos végétaux afin d'hydrater votre sol en profondeur. Entre deux arrosages, ceux-ci trouveront la fraîcheur qui leur manque en profondeur et développeront ainsi des racines qui les rendront plus autonomes & résistants. Au contraire, si vous arrosez très régulièrement sur seulement quelques centimètres, les racines vont devenir 'feignantes', rester en surface et seront ainsi très vulnérables en cas de sécheresse...

 

Éviter l'évaporation c'est aussi veiller à ce que les plantes les plus fragiles se développent à l'ombre de végétaux plus grands. Un ombrage naturel (ou même artificiel) réduit de plus de 50% cette évaporation du sol. C'est de cette façon que sont cultivés les végétaux dans les oasis: les légumes & les céréales poussent sous les agrumes protégés par les amandiers lesquels enfin se développent à l'ombre des Dattiers. De cette façon, l'eau étant rare, le soleil brûlant et le vent desséchant, la moindre goutte d'eau est-elle précieusement conservée pour le bien être des végétaux...  

 

Sachez enfin que les plantes, en conditions difficiles, ont besoin d'un peu plus de temps pour s'installer, aussi soyez vigilants les 3 premières années, après quoi et si vous avez correctement arrosé (= en profondeur), vos végétaux auront-ils une résistance à la sécheresse bien plus importante qu'en pot ou que les premières années en pleine terre. Aidez-les puis faites-leurs confiance...

 

Maintenant, si aucune de ces solutions ne devait vous convenir, vous pourrez toujours tenter une danse de la pluie ou même déménager vers des contrées plus généreusement arrosées, mais là, je ne peux plus rien pour vous!

 

Ci-dessous et en guise d'illustration de ces quelques lignes, la photo de l'immense infrutescence (+ de 2m) d'un petit Agave dans un coin très très sec du Domaine du Rayol, dans le Var...

 

Infrutescence d'Agave Domaine du Rayol La Pepiniere Silvere

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Sujets généralistes
commenter cet article

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie