Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 00:01
Je devrais créer une catégorie au sein de site spécialement pour lui, non pas parce que je le vénère ni parce que je le mets sur un piédestal, mais parce le Ricin est une 'annuelle', c'est à dire un végétal qui a un cycle de croissance d'une année (contrairement à la majorité des végétaux présentés sur ce site)
Il y a cependant peu d'annuelles dans le jardin "exotique", aussi je le classerai provisoirement dans la catégorie 'autres exotiques'.

Ricinus communis (que j'appelle volontiers 'communiste' pour la variété rouge) est le nom latin du Ricin, végétal désormais vu & revu par tout un chacun. Même si on n'y connaît pas grand grand chose aux plantes, on a déjà entendu ce nom ou plus précisément celui de 'ricine': contenu dans la graine, c'est une molécule extrêmement toxique. Pour se faire une petite idée, il convient de rappeler qu'elle est juste 6000 fois plus toxique que le Cyanure!!

Arrêtons là le côté obscur de la force pour parler de Ricinus communis et, plus particulièrement, de la variété "Purpureus", identique en tout point à l'espèce type à l'exception de la couleur de ses feuilles: pas un peu, pas légèrement, pas partiellement, mais complètement pourpre!

Commençons par le commencement, au début il y a donc une graine: il suffit de la faire tremper 48h dans l'eau tiède avant de la déposer & d'à peine la recouvrir d'un substrat léger puis de la placer à une température d'environ 20°c pour voir très rapidement votre plantule apparaître. Pour ma part, je fais cela très tôt au printemps, quitte à la placer un bon mois durant en serre, avant de la repiquer quand la terre du jardin se sera convenablement réchauffée. J'obtiens ainsi une plantule déjà correctement avancée & aurai des pieds bien développés dès le mois de mai!

Ce qu'il se passe ensuite est juste du plaisir: on voit, au fil des mois, se développer un incroyable végétal qui ne cesse de produire de nouvelles feuilles, puis de se ramifier (= produire des branches) avant d'entamer, au coeur de l'été, une bien étrange floraison. En fait, ce n'est pas tant sa fleur qui est impressionnante (un agglomérat très compact de dizaines de micro-fleurs blanc-crème qui n'a pas vraiment de forme!), mais son infrutescence (= son fruit) qui lui est aussi hérissé, qu'unique, que bizarroïde! (voir photo)

N'empêche, Ricinus communis va longtemps garder ses fruits lumineux & colorés avant que ceux-ci ne soient suffisamment matures pour roussir, puis brunir & laisser enfin échapper de superbes graines qui m'ont toujours fait penser aux oeufs des Phasmes en bien plus gros .. Oui, bon je crois que le mieux est d'aller faire un tour sur le Net pour voir à quoi elles ressemblent vraiment!! Juste une précision: elles sont tellement belles qu'on en mangerai, mais non, finalement vaut mieux pas!

Jusque tard dans la saison votre Ricin ira bien, en fait, pratiquement jusqu'aux premières gelées où là, il va très vite disparaître... Dès la fin de l'hiver recommencez le processus avec les plus belles des graines que vous aurez récoltées.
Sachez enfin que Ricinus communis apprécie de pousser pratiquement dans n'importe quel sol (même s'il préfère plutôt un substrat lourd mais correctement amendé), du moment que celui-ci sera correctement arrosé pendant les fortes chaleurs. Attention: la plante a une croissance importante & on est vite débordé par son ampleur, prévoyez-lui donc un peu de place, car même si c'est une annuelle on pourrait facilement la comparer à un arbuste à son stade mature!

Voilà, j'oublie certainement quantité d'infos & autres anecdotes à son sujet, mais je dois bien finir un jour et pour moi le plus important est certainement de vous donner l'envie de le connaître, de le cultiver & de l'apprécier, aussi j'espère que cet objectif sera rempli grâce à  ces quelques lignes!
Photo ci-dessous: détail de l'infrutescence de Ricinus communis 'Purpureus' au Parc Floral de Vincennes en toute fin d'été...


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> plus facile a trouver, que ce fameux hibisus coccinea lol<br /> j'en fais des semis tous les ans, assez facile de culture<br /> dont tu as trés bien décrite<br /> j'en ai des rouges , des pourpres, et des tout vert et pour l'instant n'ont pas encore souffert de l'hiver , bien sur des les premières gelées ce sera fini , mais j'ai déja fait la récolte de<br /> graines pour l'année prochaine<br /> Michel<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Bonsoir Michel,<br /> Si j'en crois les prévisions pour les prochains jours, nos Ricinus (communistes ou non!) vont mal supporter les températures annoncées!!<br /> Tu as bien fait de faire ta récolte avant les gels qui ne devraient pas tarder à poindre leur nez!...<br /> Bonne soirée,<br /> Silvère<br /> <br /> <br />
D
<br /> Très intéressant cet article. J'ai des graines de ricin. Du coup, je vais tenter ma chance au printemps prochain.<br /> Je savais que c'était toxique, mais à ce point!!! J'en suis tout retourné :)<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Toi qui est maintenant avocat, tu sauras comment te débarasser de ta belle mère sans que les 'Experts Paris' sachent d'où le poison vient!! Belle maman, une petite tisane?...<br /> Je t'embrasse,<br /> Silvère<br /> <br /> <br />
M
<br /> annuelle, annuelle...je comprends pas, le mien ça fait 2 ans que je l'ai et il redémarreà chaque fois, même s'il se fait régulièrement attaquer par les araignées rouges (salo****ies)<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Bah oui, eh bien c'est là que le bât blesse, parce que chez vous c'est (presque) les tropiques: il ne gèle quasiment jamais & le Ricin devient une vivace!! (je suis jaloux!) C'est comme<br /> Nicotiana glauca, que l'on considère comme une "vivace arbustive" chez nous, devient un "arbre" sur la côte... (je suis jaloux là encore!) Vivement le réchauffement climatique tant<br /> annoncé!<br /> Silvère<br /> <br /> <br />
B
<br /> L'année dernière, j'ai gardé une tige rouge de ricin durant tout l'hiver. Située près du'une mangeoire, elle servait de perchoir et de file d'attente aux passereaux du jardin. Elle a super bien<br /> résisté et ce rouge sur la neige, quelle beauté !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Ô ricin, mon chouchou !<br /> Chaque année, je fais également démarrer tôt au printemps, des plantules de ricin, d'autant plus que la chaleur n'est pas à son apogée chez moi durant le printemps ( parfois, quelques neiges<br /> éternelles persistent jusqu'à mi-avril, l'horreur!) Je suis toujours fascinée pas l'épaisseur des troncs en fin de saison...! Comme le Macleayas cordata, vivace par contre pour celui-là! C'est fou<br /> l'énergie déployée par certaines plantes en quelques semaines...<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Je suis bien d'accord & aborderai justement le cas de Macleaya cordata d'ici quelques semaines...<br /> Silvère<br /> <br /> <br />

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/Un Sujet

Les Articles Par Catégorie