Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:01

Loin de moi l'idée de lancer un grand débat sur le sujet, mais quand même: pour ou contre Cortaderia selloana? Tout le monde n'est pas forcément familier avec son nom Latin, on l'appelle plus généralement 'Herbe de la Pampa'...

 

Son nom commun s'explique simplement et de la façon suivante:  'Herbe' parce que c'est une graminée et 'Pampa' puisqu'elle est originaire d'Amérique du Sud. On la croise dans son milieu naturel essentiellement en Argentine, au Brésil ou au Chili.
Son nom latin, lui, nous renseigne sur la nature de ses feuilles. En Espagnol des Amériques, 'cortadera' est 'une lame' et 'cortar' signifie 'couper'. En effet, celles-ci sont particulièrement coriaces & tranchantes! Attention donc quand vous les manipulez, utilisez des gants et évitez de faire glisser ces feuilles entre vos doigts, elles risqueraient de vous laisser un petit souvenir, douloureux parfois...

 

La plante se ressème aisément, manuellement ou naturellement, mais vous pouvez également la multiplier en prélevant un fragment de pied. Depuis le semis, le développement de la plante est croissant. Après quelques années, le sujet aura atteint son ampleur maximale et ses épis floraux se compteront par dizaines. 

Cortaderia est une plante qui requiert un bel espace à son installation: à l'âge adulte (épis compris), elle dépassera les 2m50 de hauteur pour une envergure au sol atteignant facilement les 2 mètres! Pas mal, non?!

Pour une graminée, elle ferait partie des plus importantes, avec Pennisetum giganteum, Arundo donax ou Miscanthus giganteus par exemple (notez toutefois que le Bambou est de loin la plus grande graminée qu'il nous est donné de contempler!...)

 

Côté entretien, il n'en est pas de plus simple: comme pour la plupart des graminées, elle apprécie tout particulièrement un sol bien frais, une belle exposition (= bien ensoleillée) et se développe idéalement sous un climat que l'on appelle 'tempéré' (le notre, quoi!)

Pour la régénérer, comme il est souvent pratiqué dans les espaces verts, vous pouvez décider de la 'raser' (30 à 40cm au dessus du sol environ) en sortie d'hiver. C'est loin d'être une obligation mais cela permet d'éliminer les feuilles sèches ou jaunissantes et de stimuler la croissance des prochaines. Attention c'est du lourd: oubliez sécateurs ou autres cisailles au profit d'une bonne débroussailleuse!!

 

Bon, j'avais comme proposé de lancer un mini-débat sur l'Herbe de la Pampa, cela seulement pour des considérations esthétiques & son utilisation en matière de paysagisme. J'y reviens donc et je m'explique: la plante ne donne pas le même rendu quand elle est plantée en sujet isolé ou en grande quantité. 

A la mode dans les années 50, elle trônait comme un trophée au milieu des jardinets désuets à la 'Playtime' (Jacques Tati), ce qui n'était pas, pour moi, du meilleur effet. Depuis (heureusement), la mode à changée, les goûts évolués et la belle graminée se rencontre maintenant dans des espaces plus 'naturels' ou plus 'paysagers'. C'est mieux, bien mieux même!...

 

Là où elle est vraiment impressionnante c'est dans son milieu naturel, où elle forme de véritables colonies. La plante ne parait plus disproportionnée à l'espace qui lui est dédié (puisqu'entourée de ses congénères) et la quantité est du meilleur effet: elle a besoin de grands espaces pour s'apprécier. 

Même les épis floraux, un poil ringards dans ces jardins étriqués, deviennent vraiment impressionnants et rythment le vent...

 

Depuis son introduction en Europe et plus généralement dans le monde, elle s'est échappée de nos jardins avant de coloniser les espaces négligés par l'homme, à tel point qu'elle est considérée aujourd'hui comme 'peste végétale' dans certaines régions. J'ai récemment pu voir autour d'Arles des colonies de plusieurs centaines de sujets parfaitement prospérer. La sensation de se trouver en 'milieu naturel' fut forte autant que la capacité d'adaptation du végétal fut impressionnante (voir photo)

 

Alors et pour conclure, si vous installez Cortaderia dans votre jardin, qu'il soit Anglais ou 'exotique', assurez-vous que celui-ci soit grand, veillez à ne pas la planter en sujet unique et tentez de contrôler sa propagation en coupant les épis floraux avant maturité.

Oui à Cortaderia pour moi mais dans certaines conditions: celles qui s'approchent le plus de son milieu naturel...

 

Photo ci-dessous: détail d'une colonie de Cortaderia selloana installée dans une friche industrielle à Arles, dans les Bouches du Rhône... 

 

Cortaderia selloana

Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Autres 'exotiques'
commenter cet article

commentaires

Michel 21/02/2011 21:12


un sérieux probléme avec cette pampa , obliger de l'entourer avec un grillage ,la cause mon chat allant se frotter autour , s'était ouvert le cou avec les feuilles tranchantes
Michel


Silvère Doumayrou 22/02/2011 22:38



C'est 'générationnel' Michel: les chats n'écoutent plus les conseils des sages... A force de se 'domestiquer', ils vont se frotter n'importe où et contre n'importe quoi au péril de leur vie
parfois!!


Autant je n'aime pas les chients, autant s'il fallait choisir entre le chat ou la Pampa?...


A bientôt!


Silvère



leyucca 13/02/2011 08:20


Pour l'avoir pratiquée, sous la conrainte évidemment, j'ai cette plante en horreur. D'aspect gracieux voire léger et (un peu) subtropical au début, elle finit par s'alourdir méchamment au fil des
ans. Elle fait donc partie de ces rares plantes qui avec le temps s'enlaidissent.
Son entretien est un calvaire : outre l'impitoyable tranchant des feuilles, la gaine qui entoure la base de chaque tige est insidieusement garnie de petits poils toujours prompts à s'envoler dans
le sens du vent qui vient vers soi (celui-là même qui s'active quand on fait du feu...) pour venir se coller dans votre cou, irrémédiablement écarlate pour les 48 heures qui suivent.
Aussi, j'adhère aux commentaires experts de Silvère en la matière : point de ces cruautés échevelées dans nos petits jardins ! Laissons-les aux ronds-points d'autoroute, aux friches arlesiennes, ou
mieux encore aux prairies de leur Argentine natale.


Silvère Doumayrou 14/02/2011 20:12



Ce n'est même plus un commentaire, c'est un début d'article!!


Bravo!! J'ai l'impression de me lire et c'est d'ailleurs pour cela que j'écris: j'écris ce que j'aimerais lire!!... Alors merci de m'offrir ce plaisir, puisque le style de ton commentaire est
très proche de celui de mes articles!! C'est drôle, efficace, pertinent et puis je suis bien d'accord, au fond!!


(J'ai des lecteurs qui 'assurent'! et j'en suis fier!! Merci!)


Très bonne soirée,


Silvère



Marie-Noëlle 11/02/2011 20:44


Je ne suis ni pour ni contre ... cela dépend des conditions !! En touffe unique comme dans tous les jardins du voisinage, je les ai en horreur mais en haie coupe-vent (idéal pour ma Bretagne) elles
retrouvent grâce à mes yeux. Les roses font moins naturelles pour donner mon avis au précédent commentaire mais à chacun son choix ...
Connaissez-vous Elegia d'Afrique et Cannomois virgata ??
Je les ai adoptés mais ces graminées sont trop jeunes pour vous en dire plus.
Bonne soirée


Silvère Doumayrou 14/02/2011 20:06



Mais comment je ne pourrais pas connaitre Elegia & Cannomois Marie-Noëlle?!!


2 superbes Restionacéaes... J'adore!


J'ai planté un sujet un peu trop jeune il y a 3 ans, lequel n'a malheureusement pas supporté le froid (pas plus que l'ombre d'un Musa trop envahissant!) Je l'ai perdu... Mais je n'ai pas
dit mon dernier mot et retenterai l'acclimatation avec un sujet (comme je le conseille systématiquement) plus âgé et plus développé, donc plus résistant.


Très belle soirée,


Silvère


 



miliezebomb 11/02/2011 08:20


Bah justement je voulais en mettre une dans mon jardin! Une rose. Pour ou contre le rose (tant qu'à lancer un débat, allons jusqu'au bout:))?. Je confirme, y'en a plein par chez moi!!!Et ça semble
être le sujet privilégié des jardins ici, comme le palmier.


Silvère Doumayrou 14/02/2011 20:01



Tu veux que je te réponde sincèrement? (comme j'ai l'habitude de le faire?)


Contre le rose! Mais cela n'engage que moi!! Je suis pour le 'naturel', gardons le rose pour les bonbons!...


Bises,


Silvère



La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie