Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 00:01

Alors ça, si ce n'est pas une 'exotique'?!! Elle a tout: de larges feuilles superbement nervurées, des pétioles d'une couleur inégalée, une croissance que personne ne pourrait imaginer & un port aussi altier que parfait! Ça y est, je recommence, j'en rajoute des tonnes pour parler d'une plante qui m'a juste sidérée!!

 

Colocasia esculenta fait partie de cette famille de végétaux que l'on connaît généralement sous le nom d'oreilles d'éléphant (Alocasia), vous savez cette plante d'intérieur aux feuilles quasi-disproportionnées d'un vert immaculé & très nettement nervurées (à défaut de me répéter!) portées par des pétioles qui semblent ne jamais terminer...

Eh bien, elle existe en version 'extérieur' & pour mon plus grand bonheur!!

 

Originaire de l'Inde, il semblerait qu'elle ait traversé Mers & Océans avec la plus grande témérité avant de  s'installer sous nos contrées. Elle se développe en général plutôt à l'ombre de grands palmiers qu'en plein soleil, auquel cas son feuillage peut parfois se 'décolorer'...

Colocasia esculenta est abonnée aux milieux humides voire, marécageux et pousse,  généralement, non loin d'un court d'eau. Elle aime donc l'eau presqu'autant que le Papyrus, même si une protection solaire lui sera nécessaire!


La plante lance ses fières feuilles à l'assaut de la lumière (qui lui fait généralement défaut) grâce à des pétioles aussi pourpres que dressés. Elle se développe à un rythme soutenu & régulier  et semble vouloir coloniser très vite l'espace dans lequel elle est installée: Colocasia esculenta envoie de tous côtés des 'rejets' (tel un Bambou) qui racineront rapidement pour donner une nouvelle descendance. Ainsi sa multiplication est un jeu d'enfant: prélevez ces rejets quand le turion aura développé ses deux premières feuilles. En général, dans le même temps, une excroissance se produit à leur base & des racines commencent à se développer. C'est le moment de 'repiquer'. Coupez le rejet & placez-le soit en en pot, soit dans l'eau.

Il va presque de soi qu'un substrat humide, léger & particulièrement amendé sera exigé pour lui assurer un développement parfait.

 

Côté hiver & malgré les apparences (ou les aprioris!), sachez que Colocasia esculenta résiste plutôt bien au froid puisque des gels de l'ordre de -10°c ne suffiront pas à détruire son pied. Si, de plus, il est correctement protégé (paille & co), vous lui donnerez toutes les chances, dès le printemps venu, de redémarrer dans les meilleures conditions.

Sa force: développer un bulbe ou ('rizhomme') qui renferme tous les nutriments dont la plante aura besoin dès le printemps. Cette racine est comestible et est communément appelée 'Taro', elle constitue d'ailleurs la base de l'alimentation de nombreux peuples dans les  régions Tropicales d'Afrique ou d'Asie...

 

Bref, je ne vous ferai ni l'historique ni un descriptif précis de la plante afin de vous donner l'envie de l'adopter mais je dois avouer que je ne peux plus imaginer la réalisation d'un jardin dit 'exotique' sans la présence de cette délicieuse excentrique!!

 

Photo ci-dessous: Colocasia esculenta à l'ombre de Cordyline australis & Tetrapanax papyfera dans le Domaine Baudouvin à La Valette, dans le Var...

 

Colocasia esculenta

Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Bulbeuses
commenter cet article

commentaires

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie