Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 00:01

Qui n'a jamais piqué, sur le chemin de la plage, quelques boutures de Carpobrotus edulis? Pardon, quelques boutures de 'griffes de belle-mère' ou 'crocs de sorcière'! (Oui, on la connaît mieux sous ces noms-là) On s'y est tous essayé ou presque, évidemment, tant la plante est séduisante et d'une facilité déconcertante à multiplier!...

Allez j'avoue, moi aussi, ne pas être le dernier à l'avoir fait! J'ai même commencé très jeune, à un âge où l'on n'a pas encore d'argent de poche pour se payer quelques bonbons ou autres 'gourmandises botaniques'. Un jeu d'enfant pourtant: des fragments d'à peine 20cm suffisent. Arrivé à la maison, on coupe un peu les feuilles pour éviter l'évaporation et faciliter l'enracinement. C'est tout. Fichée dans un bon substrat et régulièrement arrosée, en quelques semaines seulement, la plante racine et part en végétation.

Je suis en train de me dire qu'il est possible que certains d'entre-vous la découvrent, aussi je vais vous en faire une description très succincte. La 'griffe de belle-mère' (ou Carpobrotus edulis) est une succulente originaire d'Afrique du Sud. Importée au début du 20ème siècle par un téméraire botaniste qui n'avait pas peur de voyager en bateau des mois durant, elle s'est très vite échappée des jardins dans lesquels on l'avait installée pour coloniser la plupart des côtes du Sud de la France (et Bretonnes ou Normandes du moment que les hivers sont doux)
Elle s'installe très rapidement sur n'importe quel terrain, rocheux ou sablonneux, car c'est une véritable colonisatrice. Elle ne cherche d'ailleurs pas la facilité puisque la moindre anfractuosité de la roche ou même le sol instable d'une dune de sable seront des lieux de prédilection pour entamer sa propagation...

Selon les terrains, la plante est rampante ou retombante. Dans les deux cas, on distingue à peine ses branches tant ses feuilles sont nombreuses. Pour peu qu'elle soit correctement hydratée, celles-ci sont d'un beau vert, très régulier et délicieusement marginées d'un micro liseret fuchsia. Ce sont des feuilles étonnantes: elles sont triangulaires, spongieuses (de véritables machines à stocker l'eau!) et gracieusement arquées comme pour mieux capter le soleil ou conduire la rosée vers le pied...

Le RDV à ne pas manquer avec Carpobrotus edulis se passe, en général, vers le mois de mai: la plante se couvre alors d'une quantité incalculable de fleurs étoilées, oscillant la plupart du temps entre le mauve et le fuchsia, jaunes parfois, selon les variétés. La floraison est généreuse mais trop courte à mon goût, d'autant plus que si je pouvais choisir je la déplacerais sur juillet-août pour en profiter davantage! Mais l'été est réservé à la maturation de ses fruits, comestibles (ne me demandez pas quel goût ils ont, je ne les ai jamais gouté!)
Pour ma part, je prends soin de les enlever afin d'éviter à la plante de s'épuiser et lui permettre, le cas échéant, de refleurir, même si moins généreusement qu'en fin de printemps.

Carpobrotus edulis se montre très résistante à la sécheresse même si, cultivée, elle appréciera quelques généreux arrosages en été. Comme certaines Sud Africaines, elle a également une belle résistance au froid laquelle lui permet, par exemple, d'être installée à Paris, en pot, et en pleine terre pratiquement n'importe où du moment que les hivers sont doux et le sol particulièrement drainé.
Elle supportera des gels de l'ordre de -6 à -8°c mais, si possible, sur une courte durée et accompagnés d'un réchauffement correct en journée (si, si, ça existe!) Par expérience, je peux simplement vous assurer que la plante est bien plus résistante et se tient bien mieux en pot que ce que l'on peut penser.


Pour toutes les qualités que je viens de vous énumérer je vous invite à faire comme moi, depuis longtemps déjà, à savoir l'adopter, aussi bien dans le Sud qu'à Paris, en container ou en pleine terre. Ayant privilégié une photo de la plante dans son milieu (presque) naturel et pour être plus complet sur le sujet je vous conseille vivement d'aller faire un tour sur le Net, notamment pour apprécier sa généreuse & singulière floraison!

En photo ci-dessous: détail de Carpobrotus edulis en plein été, après floraison, à deux pas de la mer et sur une falaise accidentée... 

 

Carpobrotus edulis Silvere Doumayrou

Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Succulentes
commenter cet article

commentaires

louise 18/07/2012 16:27

Bonjour,
J'adore cette plante, particulièrement lorsqu'elle arbore des fleurs jaunes.
J'ai prélevé une branche de cette plante le long du littoral atlantique et je souhaiterais savoir comment procéder pour le bouturage: d'abord dans l'eau ou directement dans un mélange
terre/sable?
Merci de vos conseils avisés...

Silvère 18/07/2012 21:17



Bonsoir Louise,


Oui, un mélange terre/sable ou un terreau 'cactées' iront très bien.


Pas dans l'eau, la plante pourrait pourrir...


Bonne soirée!


Silvère


 



christal83 03/09/2011 11:06


c'est vrai qu'elle colonise tout mais un parterre de "griffes de sorcière" (je la connais sous ce nom là) en floraison est un spectacle pour les yeux.
Au plaisir de vous lire
christal83


Silvère 11/09/2011 19:53



Ab-so-lu-ment! Superbe en fleurs le Carpobrotus!! Et puis, même si elle peut effectivement devenir envahissante, elle semble ne pas être encore considérée comme une 'invasive'. Dossier à
suivre...


Très bonne soirée et à bientôt Christal83 (drôle de prénom!)


Silvère



pardon 02/09/2011 12:47


certes ces plantes sont d'une reproduction et d'une culture faciles, mais je vous renvois au site internet de Ma Maison-Mon Jardin, où un article intitulé "Ces plantes un peu trop envahissantes !"
nous met en garde contre l'envahissement de quelques espèces, dont celle qui nous intéressent ici ! cédric


Silvère 02/09/2011 21:10



Je ne me sens jamais 'envahi' par les plantes que j'affectionne, d'autant plus quand un simple déracinement ou autre coup de gel un peu plus soutenu qu'à l'accoutumée auront vite fait d'éradiquer
la plante à jamais! Je ne suis pas trop inquiet. Carpobrotus edulis n'est ni Phytolacca americana (voir article), ni le Crapaud Buffle, aussi le milieu naturel est encore loin
d'être en danger...


Cela ne m'empèchera cependant pas de parler avec des botanistes ou d'aller voir sur le terrain si danger il y a, plutôt que de consulter des articles écris par des Parisiens enfermés dans leurs
bureaux!!


En tous les cas, merci Cédric pour votre contribution et pour l'intérêt que vous avez porté au sujet.


Je vous souhaite une très agréable soirée.


Bien cordialement,


Silvère


 



miliezebomb 02/09/2011 10:24


Ouiouiouioui je plaide coupable, j'ai volé des boutures (enfin, j'ai délégué une copine pour faire ça donc elle est plus coupable que moi, mais c'était pour moi donc je suis dans le coup ^^). Dans
la rocaille composé d'un mélange pour béton - mais sans ciment of course - elle est très vite repartie du feu de Dieu et commence à coloniser les espaces! Super facile à vivre en effet! Mais j'en
ai jamais vu en fleurs pour l'instant...Affaire à suivre!


Silvère 02/09/2011 20:59



Alors toi, si tu ne bosses pas bientôt dans l'équipe de scénaristes de Matt Groening ('Simpson', 'Futurama'), je ne m'appelle plus Silvère! Excellent ton commentaire!!


Et puis, quel plaisir de te lire!... Ca fait du bien d'être de retour!


Oui, téméraire le Carpobrotus, une chouette plante. Tu auras des fleurs certainement au printemps prochain mais, attention: il lui faut du soleil!...


Bonne soirée,


Silvère



La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie