Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 00:01
On connaît tous Rheum officinale, non? Si, en langage commun c'est la Rhubarbe!
On l'oublie l'hiver puisqu'elle disparaît mais, dès le mois de mai, on la voit (au mieux on la regarde!), on trouve qu'elle fait de grandes feuilles, qu'elle est jolie mais très vite, en général, on se jette dessus pour lui soustraire ses pétioles (= la "tige" qui tient la feuille)

Bah oui, on lui coupe les tiges & on les prépare en compote, confitures ou autres tartes & gâteaux (attention, la tige seulement car la feuille est toxique!)
Je pourrais d'ailleurs longuement vous parler de la finesse de la tarte à la Rhubarbe meringuée que prépare ma petite soeur avec beaucoup de talent, mais là n'est pas le sujet (en plus, je préfère de loin le "salé"!)

Non, si je parle de la Rhubarbe, c'est en fait pour aborder plus en détail le cas de l'une de ses cousine: Rheum palmatum. Tout de suite, ça donne envie! (palmatum = "palmée" ou "à feuilles de palmier" - d'où sa présence sur ce site)
Quand on aime les Gunnera, Astilboides, Petasites, Darmera ou Ligularia (des grandes feuilles bien vertes, quoi!) il n'est pas difficile de s'intéresser à cette "Rhubarbe palmée"!
J'en vois déjà qui pensent: "oui, si c'est une "exotique" ça ne doit pas tenir au froid & gniagniagnia..." Faux! Au contraire & comme la Rhubarbe, celle-ci se planque l'hiver! C'est à dire que la partie vivante de la plante, le rhizome, est sous terre. Certes, elle perd ses feuilles, mais n'est-ce pas une bonne solution pour repartir de plus belle au printemps suivant?!...

C'est donc une bonne grosse vivace que notre Rheum palmatum. Dès que la terre se réchauffe un premier bourgeon se développe pour ensuite laisser place à une simple feuille de Rhubarbe (surtout au stade juvénile) mais, très vite, les feuilles se caractérisent en se découpant profondément pour enfin donner à la plante tout son caractère. Superbe végétal aux larges feuilles portées par des pétioles fuschias à pourpres!... J'adore!

Je sais qu'il n'est pas évident, à mon grand regret, de la trouver chez tout bon dealer de chlorophylle mais, une fois achetée, le plus dur sera fait! Il vous suffira ensuite de l'installer au soleil ou à mi-ombre, dans un sol plutôt lourd, frais, mais correctement amendé (au moins une fois par an, en début de printemps)
Après quoi, si vous suivez vos arrosages (gardez le sol toujours frais, quitte à pailler le pied), vous ne pourrez obtenir que de bons résultats. La plante donnera, sans compter, tout ce qu'elle a!...

Sachez enfin, même si ce n'est pas ce qui me touche le plus chez elle, que Rheum palmatum déploie en cours d'été une immense inflorescence rougeoyante (ou blanche, selon les cultivars) atteignant facilement les 2m50 de hauteur! C'est sûr, ça fait son effet... Je ne devrais pas le dire, mais je serais plutôt pour la couper!! La fleur épuise la plante & la précipite tout doucement vers l'automne. A vous de voir...

Avant de terminer ce monologue, je tiens tout de même à vous préciser que chez "Rheum palmatum" il y a deux cultivars qui valent franchement le détour: ce sont Rheum palmatum "Atrosanguineum" & "Tanguticum", à découvrir absolument sur le Net...

Ma toute jeune Rheum palmatum n'étant pas encore assez "glamour" pour être "paparazziée", je vous propose, très provisoirement, l'une de ses jeunes feuilles prise à contre-jour...


Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Vivaces
commenter cet article

commentaires

Forum de jardinage 11/06/2009 21:41

Sacrée palme en effet

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie