Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 00:01
Je vais vous raconter une bien vieille histoire...
Il y a un paquet d'années quand, de 15 ans à peine j'étais âgé, j'ai découvert, lors d'une balade en forêt, une drôle de plante inattendue que je nommerai plus tard: Phytolacca americana...  

Au beau milieu de Chênes & autres Erables elle se dressait & à mi-ombre elle évoluait. Bizarre était cette plante que l'on appelle communément: "Raisin d'Amérique".
J'ai eu l'impression, tel un Christophe Colomb, de découvrir une plante unique que personne ne connaissait! J'ai vu une épaisse tige fuchsia surplombée de feuilles simples & gracieuses d'un vert parfois pâle mais qui portait des inflorescences aussi "bizarroïdes" que "jamais vues auparavant". Les fruits étaient plus intéressants encore puisque, sous la pression de mes doigts, ils sécrétaient un jus que l'on aurait volontiers utilisé comme colorant pour la peinture ou le textile.
Je m'emballais bêtement sur une plante que tout le monde, un jour, connaîtrait. C'était ma première rencontre avec Phytolacca americana...

Avec le recul, je peux vous confirmer aujourd'hui que Phytolacca americana est une plante vraiment fascinante. Il est très facile de la multiplier, puisque ses nombreuses graines vous donneront rapidement de belles plantules qui auront vite fait de coloniser votre jardin (même si elles le feront avec un certain respect) Dès la première année, Phytolacca développe une racine qui résistera au froid, alors même que les parties aériennes dépériront, laquelle renaîtra dès le printemps suivant... Très vite, une tige va s'élancer vers le ciel et, quand les conditions seront réunies, développera son armée de fleurs, puis de fruits d'un noir pétrole et ce, jusqu'aux gelées...
Par ces tiges fuschia, la plante est vraiment décorative, mais son port l'est d'autant plus que peu de végétaux l'arborent... Elle prend place facilement, au soleil ou à la mi-ombre, dans pratiquement n'importe quel sol, du moment qu'il est frais. Jamais elle ne gênera une plante que vous chérissez, se faisant aussi belle que discrète...

Attention toutefois: il ne faut pas ignorer la forte toxicité de la plante par ingestion (tiges, feuilles, fruits) pour l'homme ou l'animal. Elle est également classé depuis quelques années maintenant comme "peste végétale" (= végétaux qui se développent de façon exponentielle & incontrôlable au détriment de la faune & de la flore locale, entraînant un déséquilibre du milieu naturel) Cela impose au jardinier de bien suivre son évolution, en détruisant ses fruits ou en s'assurant de ne conserver qu'un seul pied dans son jardin, par exemple. En Île-de-France, dans les bois de Fontainebleau en particulier, sont organisées des campagnes d'arrachage aussi je vous invite, si vous croisez le Phytolaque en milieu naturel lors de balades en forêt, à le détruire, c'est un geste civique que la Nature appréciera! (Beaucoup de précisions à ce sujet sur Internet)
Ci-dessous, une simple infrutescence de Phytolacca americana au Domaine du Rayol Canadel dans le Var... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Vivaces
commenter cet article

commentaires

Perrée 06/09/2012 20:48

votre descriptif de phytolacca americana me choque dans la mesure ou effectivement c'est un ovni , c'est à dire qu'il est quasiment indestructible dans la forêt de fontainebleau ou il est entrain
de progresser de façon inexorable ; nous sommes quelques bénévoles qui arrachons ce monstre dès que possible , et sur des parcelles entières ; en faire une sorte d'apologie est extrêmement grave ,
merci si possible de supprimer carrément votre article afin de ne pas encourager les jardiniers amateurs à le cultiver ;

Silvère 06/09/2012 22:57






Bonsoir Perrée,


Si vous connaissez un peu mon travail d'écriture (plus de 200 articles), vous n'êtes pas sans savoir que je
ne parle que des végétaux qui me séduisent tout particulièrement, quitte à me montrer parfois un peu 'amoureux' ou complètement dithyrambique dans ma critique! Aussi, je ne fais pas plus
'l'apologie' du Phytolaca américana que celle des 199 autres végétaux dont je parle sur ce site...


Je suis informé des campagnes d'arrachage du Phytolaque entreprises dans la forêt de Fontainebleau et profite de cette réponse à votre commentaire, sans cirage de pompe aucun, pour saluer sincèrement le travail effectué par les bénévoles sur ce
dossier (dont vous faites partie)


Maintenant, je crois qu'il est plus important d'informer & de mettre en garde l'internaute que de
condamner ou d'interdire. Je m'explique. Je ne suis pas pépiniériste, je ne vends pas de plantes, pas plus que j'encourage la culture du Phytolaca: je 'l'encadre' (voir article et mes
mises en garde), c’est pourquoi j’ai du mal avec l’idée de 'carrément le supprimer'… Cela voudrait dire qu’il faudrait que je supprime également mes articles sur Carpobrotus edulis, Azzola caroliniana et j’en passe (autres 'pestes végétales') Ces végétaux me plaisent &
j’ai plaisir à en parler et je rappelle que ce n'est pas moi qui ai introduit en France le végétal en question!... 


Maintenant et pour que vous sachiez que je suis bien conscient du problème, je vous invite à rédiger un
article pédagogique, sympa, précis, accompagné de quelques photos détaillant la plante et/ou vos actions en forêt, lequel je m’engage à publier sur ce site dès qu’il sera prêt. En somme, une
sorte de 'droit de réponse' comme en presse écrite (vous pourrez me l’envoyer à l’adresse suivante: contactpepiniere@yahoo.fr)


Voilà Perrée, en espérant avoir un peu répondu à votre intervention, je vous souhaite une très bonne
soirée.


Bien à vous,


Silvère



petitebrise@live.fr 06/09/2010 13:46


Voici maintenant deux ans qu'elle pousse dans mon jardin et se marie merveilleusement avec la verveine. Certes discrète mais si... royale.


Silvère Doumayrou 06/09/2010 21:27



Bonsoir Petite Brise...


Surtout ne confondez-pas les feuilles de Verveine avec celles de Phytolacca quand il s'agira de vous faire une tisane: vous risqueriez tout bonnement de vous empoisonner!...


Merci pour votre commentaire. Je vous souhaite une très agréable soirée.


Bien cordialement,


Silvère



Ta franginette ! 02/01/2009 09:54

Ah oui !, cette plante me rappelle aussi beaucoup de souvenirs en effet !...

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie