Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 00:01
Chez Obama & ses compatriotes, on dit "Blue desert palm" pour parler de Brahea armata. "Blue", parce que son feuillage est véritablement bleuté, "desert", parce que les régions dont il est endémique (= provient originellement de) sont quasi désertiques et "palm", simplement parce que c'est un palmier... Alors pourquoi Brahea armata? Parce qu'il est unique!! Cet argument ne vous suffit peut-être pas & vous avez bien raison!

Brahea armata est un palmier à feuilles "palmées" (= comme des mains) d'une couleur que l'on appelle "glauque", c'est à dire bleu-gris, quand la plupart des végétaux arborent des verts plus tranchés. Sur ses feuilles, une couche cireuse le protège du rayonnement solaire agressif & surabondant du désert... C'est une caractéristique bien marquée chez Brahea armata, mais son ampleur n'est pas non plus des moindre: il peut atteindre des hauteurs de 10m et plus pour une envergure de 7m environ alors que son stipe (= tronc), ressemblant étrangement, tant par sa couleur que sa matière, à la peau de l'éléphant, dépasse régulièrement le mètre d'épaisseur. Un bon gros palmier, puissant & élégant!...
Néanmoins, le plus impressionnant reste ses inflorescences: elles sortent nombreuses du généreux bouquet de feuilles bleutés pour s'épanouir de tout leur long sur près de 6 mètres! A voir absolument!!...
Mais ce n'est pas tout: Brahea armata a une excellente résistance au froid et même au gel, puisqu'il supportera (dans de bonnes conditions) que le thermomètre descende allègrement jusqu'à 15°c en-dessous de zéro!! C'est quand même pas mal!!

Que veut dire alors "dans de bonnes conditions"? Un sol drainant, lequel évite à la plante de ne trop "marner" dans les pluies hivernales, un maximum d'ensoleillement lors de la période estivale et des arrosages généreux & riches en nutriments pendant sa croissance (entre avril & octobre)
Le plus simple, certes, reste de s'en procurer un en jardinerie. On en trouve maintenant partout, du Nord au Sud de la France (et même d'Est en Ouest), mais à quel prix? Toujours un peu cher & parfois même très cher!! Le palmier a une croissante lente, il est encore peu cultivé comparé à d'autres espèces plus courantes... Alors, avec un peu de patience, je vous invite à tenter sa germination puis sa culture (voir article sur la "Germination des graines de Palmiers") Après 4 ou 5 ans de bons & loyaux services, vous obtiendrez un joli palmier que vous pourrez (enfin!) planter dans votre jardin.
N'oubliez pas cependant qu'il lui faut un sol drainant, aussi je vous conseille d'ajouter au moins 20% de pouzzolane (= roche volcanique concassée) à votre mélange dans votre fosse de plantation.
Ci-dessous & pour illustrer les quelques lignes que vous venez de parcourir, un jeune Brahea armata pris en fin d'hiver à la Villa Ormond (San Remo - Italie) 


Partager cet article

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Palmiers
commenter cet article

commentaires

La Pépinière C'est Quoi?

  • : La Pépinière
  • La Pépinière
  • : Silvère Doumayrou vous propose chaque semaine un nouvel article sur les plantes dites "exotiques" acclimatables à la région Parisienne et, plus largement, sur les végétaux qui l'ont séduit. Photos, conseils, expériences, nouvelles espèces...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Les Articles Par Catégorie